tarifs/abonnements
newsletter
recherche



vendredi 26 avril 2013 | Bobigny

KAMILYA JUBRAN & SARAH MURCIA DUO + MARCEL, RAMI & BACHAR KHALIFE

en savoir plus


vendredi 26 avril

le festival  MC93, Bobigny

KAMILYA JUBRAN & SARAH MURCIA DUO

France, Palestine / La chanteuse et oudiste palestiniene et la contrebassiste française croisent leurs cordes magiques.

Oudiste et chanteuse, Kamilya Jubran fut la voix principale de Sabreen, tutélaire formation palestinienne, avant de s’installer en Europe où elle trouvera la possibilité de s’exprimer sur un terrain inédit, filtrant sa sonorité aux environnements électroniques, comme avec le trafiqueur de sons suisse Werner Hassler, ou plus récemment avec le Benzine de Frank Vaillant dont elle fut l’invitée. Contrebassiste et chanteuse, Sarah Murcia mène depuis vingt ans une carrière qui l’a embarquée sur tous les fronts ou presque : pilier de la scène jazz où elle s’illustra entre autres avec Magic Malik, elle s’est fait remarquer pour le projet Las Ondas Marteles, son duo Beau Catcheur avec Fred Poulet, et poursuit avec une belle ténacité son quartette Caroline qui carbure aux énergies de la musique improvisée, entre post-rock et avant-jazz, avec ce qu’il faut d’humour entre les lignes. Toutes deux se sont rencontrées en 1998, et depuis se sont juré de poursuivre l’expérience. Simplement, pour que cela ait du sens, il fallait trouver un terrain d’entente qui ne soit pas simplement une superposition, mais une réelle union dans leurs cordes.. Pour ouvrir la soirée de clôture du 30eme festival Banlieues Bleues, elles risquent, pour la première fois sur scène, le duo absolu

KAMILYA JUBRAN oud, voix, SARAH MURCIA contrebasse ///photo Emmanuel Rioufol.

+

MARCEL, RAMI & BACHAR KHALIFE

Liban / « Si nous n’étions pas nés dans la même maison, je gage que nous nous serions quand même rencontrés dans la vie. » Le célèbre Libanais Marcel Khalifé ne croit pas si bien dire : cette histoire de famille où il convie ses deux fils se révèle une ode à la liberté musicale, percutante, émouvante, saisissante.

Au Liban, Marcel Khalifé est considéré comme une institution. Chanteur et oudiste, il s’est inspiré des plus grands poètes, comme le palestinien Mahmoud Darwish, tout en en rénovant totalement l’utilisation de son instrument, prisonnier de traditionjs musicales très strictes. Pareilles perspectives habitent les ½uvres de ses deux fils, le pianiste Rami et le percussionniste Bachar-Mar, tous deux formés au conservatoire, tous deux branchés sur le jazz et lélectronique. Autant dire qu’au-delà de leur patronyme, ces trois musiciens se retrouvent dans une même volonté transmusicale. Un désir de s’affranchir des codes érigés comme des barrières stylistiques qu’ils remettent en jeu à travers ce spectaculaire trio.

MRCEL KHALIFE oud,chant, RAMI KHALIFE piano, claviers, BACHAR KHALIFE percussions///Photos©Alexandre Chevillard



jeudi 25 avril 2013 | Saint-Ouen

INTERZONE EXTENDED + YOM LE SILENCE DE L’EXODE

en savoir plus


jeudi 25 avril

le festival  Espace 1789, Saint-Ouen

INTERZONE EXTENDED

France, Liban, Syrie, Grèce / L’ex-guitariste de Noir Désir et son complice syrien maestro du oud transforment leur fertile duo en un déchirant quintette nomade. Résultat ? Un hypnotique bouillon de cultures rock et méditerranéennes.

En 2002, Serge Teyssot-Gay, alors guitariste de Noir Désir, rencontre le virtuose du oud syrien Khaled Al Jaramani lors d’une tournée au Moyen-Orient. Dix ans, deux albums et des dizaines de concerts plus tard, les deux complices ont décidé de se lancer un nouveau défi : passer de l’intimiste et intense format duo à la taille quintette, comme pour déployer encore plus haut, plus loin, plus fort leur univers ouvert aux vents de tous pays. Aboli bibelot de frontières sonores, « Interzone Extended » achève de faire éclater les barrières entre Orient et Occident. Blues oriental, post-rock mystique, transe apatride : un road-trip unique et onirique par-delà les continents.

SERGE TEYSSOT-GAY guitare electrique, KHALED ALJARAMANI oud, voix KEYVAN CHEMIRAN zarb, daf CAROL ROBINSON clarinette, voix ANDREAS POLYZOGOPOULOS trompette /// Photos © Gilles Abegg

Coproduction Fondation Royaumont, Théâtre des Salins (Scène nationale de Martigues), Espace 1789 de Saint-Ouen

+

YOM LE SILENCE DE L’EXODE

France / L’insaisissable clarinettiste français livre une vibrante vision impressionniste du mythe fondateur du peuple juif. Une traversée térébrante et tournoyante de l’histoire des musiques du Moyen-Orient.

Celui qui s’est proclamé avec humour et provocation le « New King of Klezmer clarinet » en 2008 pour la sortie de son hommage à la légende klezmer Naftule Brandwein n’a de cesse de faire sortir la musique traditionnelle juive de ses gonds. Tour à tour leader des survoltés Wonder Rabbis et duettiste gracieux avec le joueur de guimbarde chinoise Wang Li, le Parisien met en sons l’indicible dans « Le Silence dans l’Exode » : la solitude, l’espoir et la peur du peuple hébreux lors de ses quarante années d’errances dans le désert. Un splendide maelström de mélodies, d’harmonies et de rythmes de l’Est, tout en retenue et en dépouillement. Un voyage sonore poignant et mystique.

YOM clarienettes, composition, FARID D violoncelle, CLAUDE TCHAMITCHIAN contrebasse, BIJAN CHEMIRANI zarb, daf, bendir/// Photos © Framboise Esteban

Une commande du Festival d’Ile-de-France. Coproduction Festival d’Ile-de-France, Dynamo de Banlieues Bleues



mercredi 24 avril 2013 | Le Blanc-Mesnil

MERIDIAN BROTHERS + uKanDanZ

en savoir plus


mercredi 24 avril

le festival  Le Deux Pièces Cuisine, Le Blanc-Mesnil

MERIDIAN BROTHERS

Colombie / Cabinet de curiosités d’un hallucinant savant fou venu de Colombie, un vrai faux-groupe surréaliste, bric-à-brac jubilatoire et délicieusement foutraque de rythmes latins et de psychédélisme tropicaliste.

Il possède chevillé au c½ur de son cerveau frénétique l’esprit Do It Yourself du Beck des années 90, le gai savoir psychédélique de Tom Zé ou encore la poésie futuriste de The Residents. Drôle d’oiseau rare venu né à Bogotà, Eblis Álvarez est de toutes les balades sauvages de la scène colombienne, du math-rock de Los Pirañas à la cumbia de Frente Cumbiero en passant par le big band Ondatropica. Laborantin qui raffole des mélanges chimiques, il s’est créé Meridian Brothers pour succomber à toutes ses tentations : pop déglinguée, collages dadaïstes, cumbia futuriste ou salsa sous hormones électroniques. La sortie l’an dernier de son album « Desesperanza » sur le passionnant label anglais Soundway Records a enfin braqué les projecteurs du monde entier sur le talent polymorphe de ce recycleur de génie, forgeur d’un tropicalisme du XXIe siècle, et d’une musique qui se danse autant avec la tête qu’avec les pieds.

www.meridianbrothers.com

EBLIS ÁLVAREZ voix, guitare électrique, MARÍA VALENCIA synthétiseur, saxophones, percussions, CÉSAR QUEVEDO basse, ALEJANDRO FORERO claviers, électronique, DAMIAN PONCE percussions /// Photos © DR

+

uKanDanZ

France, Ethiopie / uKanDanZ a inventé une délicieuse recette : leur ethiopian crunch music est un cocktail explosif qui met le feu aux corps. Free sons et frissons garantis.

Si leur nom est « une référence à Madonna et à la polyrythmie », il ne doit pas masquer les intentions de ce quintette d’électrons libres aux horizons des plus variés : envoyer une bonne dose d’énergie polyrythmique pour faire danser. Et dans la vague des groupes qui se branchent sur le son éthiopique, uKanDanZ parvient à trouver son originalité. « Chacun prend ces ingrédients, et cuisine à sa manière. » Eux font de l’éthiopian crunch music, une formule haute en énergies qui, si elle conserve les accents aigus et rythmes pointus des troubadours et chantres d’Addis-Abeba, ne sombre jamais dans la pâle copie conforme. Même le classique « Mèla Mèla » de Mahmoud Ahmed mute en une espèce de post-free-rock.

www.ukandanz.com

ASNAKE GUEBREYES voix kebero, LIONEL MARTIN saxophone ténor, FRED ESCOFFIER claviers, DAMIEN CLUZEL guitare, GUILHEM MEIER batterie /// Photos © DR

Concert debout



mardi 23 avril 2013 | Clichy-sous-Bois

ROCE GUNZ’N ROCE + SOWETO KINCH THE LEGEND OF MIKE SMITH

en savoir plus


mardi 23 avril

le festival  Espace 93 Victor-Hugo, Clichy-sous-Bois

ROCE GUNZ’N ROCE

France / Des années qu’il slalome entre les mots et les maux, qu’il aiguise sa plume dans le vif de la musique et du sujet : une banlieue maltraitée, des délits de faciès, la vacuité des clichés, la pensée anesthésiée…

J'écoute

Repéré dès ses débuts comme la meilleure plume du rap hexagonal, Rocé est de retour aux fondamentaux avec Karz, son DJ de Top Départ : deux platines et un micro. Le verbe tranchant, les yeux perçants, pas question de se la jouer cool, pas envie de rapper pour être sympa. Et pour sublimer son écriture majuscule, Rocé phrase rythmique, sample pas académique. Des sons sortis des chansons engagées, des percussions du maloya réunionais, d’autres inspirés de l’Orient, de la soul, les sélections sont nerveuses. Telle est la force de persuasion de l’autoproduit Gunz’n’Rocé, un rap à l’os, mais qui groove toujours méchamment. Comme sur « Magic », final grande classe où il honore DJ Mehdi, un ami trop vite parti, et aussi tous les vrais accros de sons.

ROCÉ rap, DJ KARZ platines /// Photos © DR

+

SOWETO KINCH THE LEGEND OF MIKE SMITH

Grande-Bretagne / Toujours sur la braise, le saxophoniste et rappeur souffle un vent de révolte sur la scène britannique. Son nouveau brûlot : transposer L’Enfer de Dante aux galères d’un jeune MC en prise avec le business de l’entertainment. Génialement corrosif.

J'écoute

La légende de Mike Smith, ou le destin tragique d’un jeune MC face à l’industrie de la musique. Tel est le propos du nouvel album de Soweto Kinch, qui renvoie selon ses propres mots à L’Enfer de Dante et La Passion selon saint Jean de Bach. Assisté du metteur en scène Jonzi D, le griot urbain de la banlieue de Birmingham a l’ambition de convoquer sur scène danse et vidéo, poésie scandée et pièces instrumentales, rythmiques poisseuses et tambours de bouche, musique classique et cuts-up, ironie et tragédie, post-bop et hip hop, pour mettre en abîme cette histoire faite de désirs et de doutes, de renoncements et de rédemption. Présentation de ce work-in-progress à Banlieues Bleues, pour mettre une bonne baffe dans les baffles et une bonne baigne aux clichés.

soweto-kinch.com

SOWETO KINCH saxophone, SHABAKA HUTCHINGS saxophones, NEIL CHARLES basse, NATHAN RYAN JONES Vj, SHANE FORBES batterie, RICARDO DA SILVA danse /// Photos © DR

En lever de rideau,performances hip hop des élèves des collèges Louise Michel et Robert Doisneau. Freestyle des danseurs du centre social intercommunal de La Dhuys de Clichy-sous-Bois. Ateliers rap dirigés par Abraham Diallo, danse par Amélie Desvignes et Gounedi Traoré et graffe par Kolorz, Gilbert et Kongo du collectif MAC.



lundi 22 avril 2013 | Pantin

DANIEL HUMAIR QUARTET SWEET AND SOUR

en savoir plus


lundi 22 avril

le festival  La Dynamo de Banlieues Bleues, Pantin

DANIEL HUMAIR QUARTET SWEET AND SOUR

France / Grand chef étoilé du drumming et de l’invention percussive, l’immense batteur se remet en jeu avec de jeunes agitateurs surdoués. Une musique hors format à l’image d’un artiste pour qui la liberté, loin d’être une posture, s’impose comme un mode de vie.

La nostalgie ne fait décidément pas partie du vocabulaire de Daniel Humair. Depuis plus d’un demi-siècle le batteur a crapahuté avec le gratin doré de l’histoire du jazz, de Martial Solal à Eric Dolphy en passant par Chet Baker, Jim Hall ou Lee Konitz. Pourtant, jamais, ô grand jamais, le Suisse n’a jeté d’½illades dans son passé plus-que-parfait. Au contraire, il n’a de cesse de se projeter dans le futur et de se régénérer au contact de la nouvelle scène la plus vive et vivifiante. La preuve encore avec ce quartette polisson où il convie deux jeunes éléments tonitruants de l’improvisation débridée : le saxophoniste Emile Parisien et l’accordéoniste Vincent Peirani (voir concert du 11 avril).

danielhumair.com

www.myspace.com/emileparisien

www.vincent-peirani.com

DANIEL HUMAIR batterie, EMILE PARISIEN saxophone, VINCENT PEIRANI accordéon, IVAN GÉLUGNE contrebasse/// Photos © Olivier Degen / Ducasse

FRANCE MUSIQUE Concert enregistré pour l'émission Le Bleu, La nuit....



samedi 20 avril 2013 | Gonesse

BALLAKE SISSOKO  AT PEACE + TOUMANI DIABATE & SYMMETRIC ORCHESTRA

en savoir plus


samedi 20 avril

le festival  Salle Jacques Brel, Gonesse

BALLAKE SISSOKO  AT PEACE

Mali, France / Après le succès de Chamber Music avec Vincent Ségal, le maître rénovateur de la kora a choisi de s’entourer de musiciens maliens virtuoses pour converser « en paix ».

J'écoute

Fils du génial joueur de kora Djelimadi Sissoko, Ballaké s’est très tôt imposé sur la kora comme la référence, autant que Toumani Diabaté. Plus discret, pas moins inspiré, sachant valoriser sa connaissance de la tradition pour la faire évoluer en toute sérénité, Ballaké avait d’ailleurs enregistré en 1997 avec Toumani un album au titre prophétique : Nouvelles cordes anciennes, en référence au jalon posé par leurs pères respectifs, grands maîtres de kora eux-aussi. Depuis, Ballaké s’est s’illustré sous nom, lors d’une décennie jalonnée de nombreuses rencontres en tous genres, et d’autant de disques qui l’ont hissé peu à peu au sommet. Jusqu’à At Peace, vibrant appel à la paix enregistré avec trois complices maliens et son ami le contrebassiste Vincent Ségal, avec lequel il a tourné dans le monde entier.

www.myspace.com/ballakesissoko

BALLAKÉ SISSOKO kora, VINCENT SEGAL violoncelle, BOUBACAR"BADAN"DIABATÉ guitare, MOUSSA DIABATÉ guitare, FASSERY DIABATÉ balafon /// Photos © Pierre Emmanuel Rastoin / B.P

+

TOUMANI DIABATE & SYMMETRIC ORCHESTRA

Mali / Le grand ambassadeur de la kora, du Mali et de la musique africaine, a décider de relancer son rayonnant orchestre panafricain vers le futur, la créativité et l’espoir.

J'écoute

Impossible de circonscrire Toumani Diabaté dans une case délimitée. L’héritier d’une longue tradition (sa famille de griots remonterait à plus de 70 générations ) a su en renouveler les codes sans jamais rompre le fil qui unit sa kora à celle de son père, l’illustre Sidiki Diabaté. C’est ainsi que depuis vingt-cinq ans, il se place sur tous les fronts : aux côtés de Taj Mahal, Björk ou Roswell Rudd, auprès des maîtres du Mali, en solo absolu, et surtout en catalyseur du Symmetric Orchestra, son formidable groupe tradi-moderne qui réunit des virtuoses de toute la sous-région autour d’un répertoire taillé sur-mesure et d’une texture musicale incomparable.

www.toumani-diabate.com

TOUMANI DIABATÉ kora, SOUMAILA KANOUTÉ chant, LASSANA DIABATÉ balafon, FANTA MADY KOUYATÉ guitare, GANDA TOUNKARA n'goni, MOHAMED KOITA basse, MAMADOU KOUYATÉ chant, KASSE MADY DIABATE chant, BABA N’ DAOU claviers, FODÉ KOUYATÉ batterie, BOUBACAR DIABATÉ percussions /// Photos © Youri Lenquette



vendredi 19 avril 2013 | Montreuil

DJ GRAZZHOPPA’S DJ BIGBAND invite MARIE DAULNE & JUICE ALEEM

en savoir plus


vendredi 19 avril

le festival  Nouveau Théâtre de Montreuil - CDN, Montreuil

DJ GRAZZHOPPA’S DJ BIGBAND invite MARIE DAULNE & JUICE ALEEM

Belgique, France, Grande Bretagne / Le DJ Bigband fait exploser tous les clichés qui circulent sur les manieurs de platines. Ce sextette de turntablists qui groovent comme un seul homme convie deux hautes figures du hip-hop perçant et de la soul métisse.

J'écoute

Comme toutes les grandes idées, on se dit après coup : pourquoi n’y avait-on pas pensé plus tôt ? Cette trouvaille, DJ Grazzhoppa l’a effectuée en 2003 quand il a créé le DJ Big Band, le premier combo grand format de scratcheurs. Son credo ? Faire de la platine un instrument à part entière. Après avoir exploré les fructueuses relations entre jazz et hip-hop aux côtés de Toots Thielmans ou d’Aka Moon, le Belge décide cette année de faire le chemin inverse, « Back to Scratch », et d’entrer en collision avec deux voix insoumises et éclairées du rap et de la rythm’n’soul, la soyeuse afro-européenne Marie Daulne (Zap Mama, Erykah Badu …) et l’insaisissable rappeur-poète britannique Juice Aleem.

DJ GRAZZHOPPA platines, DJ BOULAONE platines, DJ MIXMONSTER MENNO platines, DJ IRON platines, DJ YZERBEAT platines, DJ COURTASOCK platines, MARIE DAULNE voix, JUICE ALEEM voix /// Photos © Sarah Greypens

Avec la participation des danseurs hip hop du SMJ de Montreuil et de la Pêche, ateliers dirigés par DJ Grazzhoppa et DJ Yzerbeat



jeudi 18 avril 2013 | Pantin

TAKE FIVE EUROPE 2013 + THE RICH TAILORS PARALLELS

en savoir plus


jeudi 18 avril

le festival  La Dynamo de Banlieues Bleues, Pantin

TAKE FIVE EUROPE 2013

France, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Norvège, Argentine / La nouvelle cuvée d’un orchestre inédit composé de dix jeunes loups pleins d’avenir venus des quatre coins d’Europe. Un melting-pot tonifiant qui témoigne de la vitalité du jazz du Vieux Continent.

Au départ réservé aux jeunes talents britanniques, le dispositif Take 5 a pris de l’ampleur en 2011. Le pitch ? Six grands festivals (Banlieues Bleues, le London Jazz Festival, le North Sea Jazz Festival aux Pays-Bas, le Molde Jazz Festival en Norvège, le Jazztopad en Pologne) sélectionnent dix musiciens créatifs et prometteurs de leur pays pour les aider à se professionnaliser mais aussi et surtout pour former un orchestre éphémère. Deux souffleurs frenchies adeptes des fusions furibardes figurent à l’affiche du casting 2012 : Airelle Besson, ex-trompette palpitante de Rockingchair, et Guillaume Perret, saxophoniste tête brûlée d’Electric Epic.

AIRELLE BESSON trompette, GUILLAUME PERRET saxophones,ARUN GHOSH clarinette, PIOTR DAMASIEWICZ trompette, DAVID KWEKSILBER clarinette & saxophone, CHRIS SHARKEY guitare, MARCIN MASECKI piano, PER ZANUSSI contrebasse, MARCOS BAGGIANI batterie /// Photos © Emile Holba

Avec le soutien de la Commission européenne, de la SACEM et de l'AFIJMA

+

THE RICH TAILORS PARALLELS

France, Royaume-Uni / Au départ, deux trios : The Mediums et les londoniens de Blink ; à l’arrivée, une rencontre au sommet.

Nul doute que Les Mediums représente une belle idée du jazz, une fantasmagorie sonique au-delà du simple devoir posé sur le papier. Les voilà de nouveau réunis pour ce projet, initié grâce au Jazz Shuttle, initiative fédérant festivals et clubs des deux côtés de la Manche pour encourager la création et la diffusion de projets franco-britanniques. À leurs côtés, les deux partenaires de Robin Fincker au sein de Blink, l’une des émanations du collectif Loop qui agite Londres : la jeune pianiste Alcyona Mick et le drummer Paul Clarvis. Au centre des enjeux, un nouveau genre de dialogue musical, pivot de ce quintette qui fait la part belle à l’idée de liberté contrôlée.

ROBIN FINCKER saxophone tenor, clarinette, DANIEL ERDMANN saxophone tenor, VINCENT COURTOIS violoncelle, ALCYONA MICK piano, PAUL CLARVIS batterie /// Photos © Alex Bonney

Dans le cadre de Jazz Shuttle,  programme d’échanges franco-britanniques initié par la SACEM et l’AFIJMA



mercredi 17 avril 2013 | Tremblay-en-France

BIRELI LAGRENE QUARTET

en savoir plus


mercredi 17 avril

le festival  L'Odéon, Tremblay-en-France

BIRELI LAGRENE QUARTET

France / Adulé aux quatre coins du monde, Biréli Lagrène n’est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Porté par un quartette en fusion pure et dure, le guitariste génère « sa » musique et fait fi des catégories.

Pour Biréli Lagrène, suivre les traces de Django Reinhardt, ça consiste surtout à respecter son esprit frondeur. C’est pourquoi l’Alsacien n’a jamais accepté de se laisser enfermer dans des cases. Héraut du renouveau du jazz manouche grâce à son célèbre « Gypsy Project », le guitariste n’a eu de cesse de faire des allers-retours endiablés entre swing acoustique et groove électrique. La preuve une fois de plus avec ce combo survolté où l’orgue de Jean-Yves Jung, le saxophone de Franck Wolf et la batterie de Jean-Marc Robin le portent vers des sommets par-delà jazz et rock. Autant gorgé de blues que de fugues de Bach, un nouveau répertoire qui brille de mille feux follets.

www.bireli-lagrene.com

BIRELI LAGRENE guitare, FRANCK WOLF saxophone, JEAN-YVES JUNG orgue hammond B3, JEAN-MARC ROBIN batterie /// Photos © DR



mardi 16 avril 2013 | Le Blanc-Mesnil

LIVIO MINAFRA SOLO + VINICIO CAPOSSELA REBETIKO GYMNASTAS

en savoir plus


mardi 16 avril

le festival  Théâtre 9, Le Blanc-Mesnil

LIVIO MINAFRA SOLO

Italie / Ce jeune pianiste et accordéoniste italien fils d’une prestigieuse famille de musiciens libres maîtrise l’art du solo avec une fougue et une inventivité dévergondées.

J'écoute

Pour lui, il n’existe pas de genres musicaux mais uniquement des personnalités artistiques. Et, tout juste trentenaire, Livio Minafra est déjà un sacré personnage. Rejeton virtuose de l’éminent trompettiste Pino Minafra et de la claveciniste Margherita Porfido, ce pianiste et accordéoniste est tout sauf un fils à papa. S’il a fait ses gammes dans le Sud Ensemble ou le MinAfric Orchestra de son éminent paternel, il a très vite imposé sa patte en solo. A la fois solennel et noceur, il parvient à évoquer Erik Satie et Cecil Taylor dans un même geste. Spectacles totaux où surgissent les fantômes de Buster Keaton ou des Looney Toons, ses échappées solitaires délivrent leur lot d’émotions fortes et de montagnes rusées.

www.minafrasprod.com/liviominafra

LIVIO MINAFRA piano, jouets /// Photos © D. Talajic

+

VINICIO CAPOSSELA REBETIKO GYMNASTAS

Italie, Grèce / Le « Tom Waits italien » accoste sur les rivages du rebetiko avec un équipage ad hoc, et fait chavirer le blues grec, « la musique des ports, des affres de l’amour et de la vie ».

J'écoute

Près de vingt ans que Vinicio Capossela enchante l’Italie, avec une bande-son à son image : mi-crooner, mi-chanteur de blues, ce multi-instrumentiste haut en couleur dépeint un univers qui pourrait faire écho à Kerouac ou Fellini comme aux plus savoureux des westerns spaghetti. Arrimé aux musiques de la mythologique Méditerranée, ancré dans celles de l’Amérique mythique, son nouvel album, Rebetiko Gymnastas, renouvelle l’approche du bon vieux rebetiko, le blues du Pirée, avec quelques références du genre dont le joueur de bouzouki Maolis Pappos. À la clef, des romances amères et de doux délires, des classiques dézingués et des mélodies déjantées, une vision du monde iconoclaste, perspicace et réjouissante.

viniciocapossela.it

VINICIO CAPOSSELA chant, guitare, piano, baglamas, ALESSANDRO STEFANA guitare, bouzouki , GLAUCO ZUPPIROLI contrebasse , MANOLIS PAPPOS bouzouki, NTINOS HATZIIORDANOU accordéon, orgue farfisa, VASSILIS MASSALAS baglamas, guitare , ANGELOS POLYCHRONOU percussions /// Photos © Isabella de Maddalena & Valerio Spada